Général

Conférence Seth Godin partie 1 de 3 : Votre passé vient hanter votre entreprise

Cette série d’articles a été produite par Jean-Michel Morency après avoir assisté à la conférence Seth Godin vs Lizard Brain à Boston le 17 juin 2010. Cette conférence avait pour but de détecter les actions engendrées par le Lizard Brain et ajuster nos comportements pour le mystifier.

Everyone wants to fit… Pour l’illustrer, Seth Godin a demandé à l’audience de frapper des mains. Quatre secondes plus tard, toutes les mains étaient synchronisées. Pourquoi ? Parce que ça fait mal d’être à part. Ça fait mal de ne pas se sentir dans la gang.

Dernièrement, lorsqu’on parle de projets Web, beaucoup d’entreprises viennent nous voir pour les accompagner dans l’utilisation des médias sociaux. Les raisons sont peu variées… « Il semblerait que ça marche bien ? », « Roger de l’entreprise ABC m’a dit que ça fonctionnait bien », « Le journal des Affaires disait que ce serait la communication/marketing des prochaines années », « Ma fille m’a dit… ».  Ce n’est pas la bonne approche. Pourquoi le propriétaire d’un centre de conditionnement physique voudrait utiliser le même outil Web que son ami qui possède une boulangerie ? Parce qu’il se sent dépassé. Parce qu’il ne fait pas partie du club exclusif. Au moment de la réaction (faire comme les autres, utiliser les médias sociaux, développer un site Web), il est trop tard.

La créativité versus l’art

Dans leurs actions de communication, de marketing ou de vente, les entreprises sont généralement créatives. Elles trouvent des schémas simples ou complexes qui sauront se démarquer de la compétition. Elles innovent dans le message, dans la présentation, dans l’offre… Elles sont créatives. Afficher un code QR dans un Zoom Media dans les toilettes d’un bar est extrêmement créatif. Inscrire « Parler au président » sur un site Web est créatif.

Par contre, peu d’entreprises sont capables d’être artistiques. Et peindre une toile n’est pas être artistique. Jouer de la musique classique au banjo ne constitue pas une façon d’être artistique. Créatif oui, mais artistique non.

Selon Seth Godin, l’art, c’est :

  • Créé par un être humain
  • Créé pour avoir l’impact de changer quelqu’un d’autre
  • Un cadeau (dans le sens d’être gratuit)

L’exemple donné par Seth Godin est que la musique, pour être considérée comme artistique, devrait être gratuite. Elle est créée par un être humain et elle a l’impact de changer quelqu’un d’autre. Ce qui devrait être payant est le souvenir que quelqu’un en garde. Télécharger un album entier d’un groupe sur Internet devrait donc être gratuit. C’est le CD acheté durant un spectacle du groupe pour ajouter à sa collection qui devrait être payant, c’est le t-shirt de la tournée qui devrait être payant (Bon je n’ouvre pas la porte au débat gratuit/payant de la musique ici, mais ça illustre le point).

Pour arriver à innover et à être dans une position de tête, une entreprise doit d’abord être artiste. Par exemple, une banque pourrait être créative en créant une remorque mobile avec des guichets automatiques intégrés qui pourraient se déplacer dans les grands événements extérieurs (spectacles, festivals). La proximité des guichets permettraient d’augmenter les chances que les personnes sur place y consomment les produits vendus. Par contre, une autre banque pourrait être artistique (humain, impact, cadeau) en glissant un billet de 50$ dans chacune des piles de 20$ qu’elle insère dans les guichets. Les utilisateurs du guichet pourraient avoir deux réactions :

  1. Wow ! C’est une belle erreur… Un petit 30$ dans mes poches
  2. Hey Roger, le guichet du Carrefour m’a donné un 50$ au lieu d’un 20$. Quoi ? Ta sœur aussi ? C’est vraiment là que je vais aller chercher mon argent maintenant. Roland, tu devrais y aller toi aussi, c’est payant.

Combien coûterons quelques billets de 50$ disséminés ici et là ? Quelle banque retirera le plus de bénéfices ? La créative ou l’artistique ?

Le Lizard Brain fait peur

Le Lizard Brain contrôle la peur, la rage (vengence) et le désir de reproduction. Il s’agit d’une zone du cerveau conservée dans l’évolution de l’espèce et qui en assure la survie. C’est aussi cette partie du cerveau qui crée la résistance en nous chuchotant de reculer, d’être prudent, de faire les choses tranquillement, de faire des compromis

C’est le concept de Lizard Brain qui rend les gestionnaires heureux, qui rend les CA heureux, qui rend les actionnaires heureux. C’est aussi le Lizard Brain qui crée des réunions par-dessus réunions, qui oblige la sur-documentation, qui demande de créer des produits/services qui plaisent au plus de monde possible, mais qui ne procurent aucun wow.

Le Lizard Brain nous rend confortable. Avoir une présence Web innovante ne se réalise pas si on applique des actions confortables.

Go ! Go ! C’est le temps d’être artiste et de mystifier le Lizard Brain.