Général

Conférence Seth Godin partie 3 de 3 : Go ! Go ! Go !

Cette série d’articles a été produite par Jean-Michel Morency après avoir assisté à la conférence Seth Godin vs Lizard Brain à Boston le 17 juin 2010. Cette conférence avait pour but de détecter les actions engendrées par le Lizard Brain et ajuster nos comportements pour le mystifier.

L’article précédent
Partie 1 de 3 : L’âme de votre entreprise
Comment vous préparer à être artistique

Partie 2 de 3 : Une banane par page
Mieux comprendre l’interaction avec les clients.

Deux types de projets ne pourront jamais être complétés, jamais.

Le premier est un projet impossible. Il est impossible de faire entrer un cube non déformable dans un trou rond non déformable dont l’arête est égale au diamètre. Même si Google injecte la moitié de sont budget de recherche annuel, ça ne sera jamais possible.

Le deuxième est un projet parfait. Lorsqu’il sera terminé et prêt à mettre en ligne, vous découvrirez encore des trucs à compléter pour le rendre encore plus parfait. C’est à ce moment que vous entrerez dans la spirale de la mort du projet, qui sera abandonné à bout de souffle.

Tous les autres projets pourront être complétés. Voici quelques recommandations en vrac récoltées lors de la conférence avec Seth Godin qui s’appliquent (et devraient toujours être appliquées) dans un projet Web :

  1. Create events that happen : Un projet Web n’est pas une publicité dans les pages jaunes. Si vous voulez que ça fonctionne sur le Web, vous devez prendre le leadership de vous assurer que ça arrive. Confrontez l’agence sur la stratégie proposée, discutez d’alternatives de votre cru, acceptez de tester des méthodes non traditionnelles, etc.
  2. Interrogez vos clients ! Deux des quatre jeunes qui ont fait le shooting vidéo de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke (un de nos projets) avaient le cours d’éthique et culture religieuse comme cours favori. Après avoir fait parler des psychologues, professeurs, directeurs, parents et ministres dans les médias sur la pertinence du cours, pourquoi personne n’a demandé aux jeunes s’ils aimaient le cours ? Connaissez-vous les attentes de vos clients sur vos actions Web ? Avez-vous demandé à un seul client comment votre argent investi sur le Web le serait à sa satisfaction ?

Prenez le leadership de votre projet Web, make things happen, soyez artistes. Go ! Go ! Go !