Le monde du web / Réseaux sociaux

Ello, is it me you’re looking for?

Une nouvelle plateforme vient d’arriver sur le marché tumultueux des réseaux sociaux. Ello, un cri du cœur contre la publicité en ligne, fait concurrence à Facebook et aux autres réseaux sociaux déjà bien ancrés. La promesse Ello? « Vous n’êtes pas un produit. »

Dites bonjour à une plateforme esthétique et épurée où chacun est libre d’échanger simplement dans le « quasi » anonymat, et ce, sans aucune publicité.

Ok, mais encore?

Quel est l’intérêt de faire la transition entre Facebook ou encore Twitter et Ello, par exemple, considérant que le concept de partage et d’interactions est sensiblement le même? Et qui plus est, pourquoi se tourner vers une plateforme disponible uniquement en version bêta et sur laquelle on peut s’inscrire sur invitation seulement?

Le nouveau réseau social calqué sur le principe de Twitter se différencie de ses concurrents par sa volonté de créer une plateforme centrée sur les besoins de l’utilisateur, et non pour les publicitaires. En d’autres mots : Ello vous permet d’échanger grâce à un @pseudonyme (tout comme Twitter) et d’interagir sur les publications par le biais de commentaires sans être bombardé de publications publicitaires.

Il est possible de suivre les gens en les filtrant dans une des deux catégories Friends et Noise, pour séparer les fils d’actualités de vos amis et des compagnies que vous souhaitez suivre par exemple. Et ce qui est beau là dedans, c’est que vous êtes le seul à savoir dans quelle catégorie vous placez vos contacts (non, vous n’aurez pas à vous occuper de contacts insultés de ne pas être dans la section Friends!). Selon moi, c’est vraiment un gros plus de pouvoir différencier les actualités en deux fil de nouvelles distinctes : un plus ciblé (celui de vos amis) et un plus général (celui de tous les autres comptes que vous désirez suivre). Fini les publications d’entreprises au travers des statuts des gens que vous connaissez. Et fini les publications sponsorisées d’applications et d’entreprises que vous ne connaissez pas. Un gros plus à un fil de nouvelles épuré, garni de contenus que vous choisissez de suivre.

Oui, Ello est présentement en version bêta, mais plusieurs fonctionnalités sont déjà disponibles sur le site. D’autres fonctionnalités telles que le partage de vidéos directement dans Ello (et non pas via YouTube ou Vimeo, par exemple) ou encore les applications mobiles pour iOS et Android sont en cours de développement, ce qui contribuera à bonifier l’offre de cette nouvelle plateforme. Je vous invite d’ailleurs à consulter les fonctions disponibles et à venir juste ici!

Et concernant la confidentialité des internautes?

L’équipe derrière Ello reste transparente : oui, des données personnelles seront collectées par les fondateurs, mais uniquement pour comprendre le comportement de ses utilisateurs. Les informations compilées de manière anonyme par Ello sont des données relatives à votre emplacement géographique, votre langue ou encore le temps que vous passez sur le site. Ello veut savoir comment vous utilisez la plateforme en général, mais pas ce que vous y faites en détail.

Ello l’arnaque?

Bon. Une plateforme sans publicité, c’est bien beau. Mais d’où tireront-ils leurs revenus pour satisfaire à la demande? Mettons les choses au clair : la rumeur qui veut qu’une inscription à Ello soit payante est totalement fausse. J’ai reçu mon invitation de la part d’un collègue et j’ai pu m’inscrire facilement et sans aucune demande de frais.

La nouvelle plateforme prévoit développer des fonctionnalités exclusives payantes. Les utilisateurs qui voudront y avoir accès devront débourser un certain montant pour avoir un « plus value » à leur profil. Sinon, n’importe qui peut toujours apporter sa contribution sous forme de don pour aider à l’avancement du développement d’Ello.

Cela dit, c’est avec raison qu’on peut se demander ce qui adviendra de l’avenir d’Ello. Assistera-t-on vraiment à la popularisation d’une nouvelle forme de réseau social exempt de publicité Web? Ou est-ce que l’économie des réseaux sociaux rattrapera Ello? On se rappelle que Facebook, Twitter et Tumblr étaient tous des plateformes gratuites et sans publicité à leurs débuts… Je vous laisse sur ce questionnement intéressant de Jean-Philippe Cipriani lors d’une analyse sur le sujet à C’est pas trop tôt sur Ici Radio-Canada Première : Ello finira-t-elle aussi par parler le langage de l’argent?… À suivre!

Personnellement, j’ai envie de croire au potentiel d’Ello. C’est peut-être ma naïveté qui veut me faire croire que ce ne sera pas un coup d’épée dans d’Ello (toudoum tshi!), mais je salue tout de même l’audace et la transparence des fondateurs, qui essaient de ramener un peu les réseaux sociaux vers leur fondement le plus simple : socialiser et créer.

Et vous, que pensez-vous du phénomène Ello? On adopte ou pas?